16 • Jardins de Vaux-le-Vicomte, 001 • Maincy, (77950), (Fr.) • Pays. : A. Le Nôtre, 1645-1661 • (Pdv 2011)

Architectures

Nul jardin public sans architecture. Celle-ci est au cœur du projet. Qu’il s’agisse d’ouvrir des perspectives, de modeler des niveaux, de créer des espaces sans fin ou des chambres de confidentialité, le dessin du paysagiste pense d’abord à la largeur, la longueur, la hauteur des sols qui lui permettront ultérieurement de créer les assouplissements nécessaires à son dessein. Dans les interstices du jardin classique (et particulièrement du jardin à la française), le végétal ne trouve pas sa place. Question de technique ? Question de savoir-faire ? Ou plutôt question de mise en scène de la représentation du pouvoir. Le jardin doit être une symbolisation esthétique de la force et de la puissance. Nul fleurissement caché ou dissimulé n’y a sa place. Alors le mythe ou l’incongru, l’extraordinaire ou le merveilleux y sont convoqués. Dans ces espaces intermédiaires, les divinités les plus diverses trouvent une niche divertissante qui ponctue le faste déclaré avec ostentation, d’un rire enjoué et salutaire.