21 • Île d’Ouessant, 001 • Route entre Lampaul et le phare du Créa’ch 29242 (Fr.) • Anonyme • (Pdv 2008)

D’un bout du monde

Au détour d’une bourrasque chargée de tout l’Atlantique, entre quatre murs brinquebalants, une danse incantatoire de bosquets effeuillés surgit dans le sifflement de la tempête de décembre. On devine le peuple des landes, korrigans de légendes, dansant pour une célébration païenne ignorée des profanes, autour de totems plantés un jour sur ce grand caillou plat pour raconter l’histoire de l’éternité. Cette affirmation saugrenue sur une île où l’arbre est rare, agit comme un signal face à l’étendue de son auditoire maritime. Ici, le vivant s’affirme et hurle à l’entrée du long couloir de la Manche : « Résiste, résiste, résiste... ».