04 • Théâtre National Claudio Santoro, 001, 002 • Brasilia, (Br.) • Archi. : Oscar Niemeyer • Pays. : Roberto Burle Marx,1981 • (Pdv 2012)

L’écrin démocratique

Quel écrin pour un jardin que le foyer d’un théâtre national ! Lieu par excellence de la parole publique poussée au plus loin dans l’espace de la liberté, le théâtre accueille en ses mots toute la richesse des oreilles attentives et exigeantes qui viennent y chercher d’innombrables musiques du sens. Lieu de tradition rouge, or et noir, le bâtiment-théâtre s’inscrit au faîte des icônes d’une certaine révérence à l’art institutionnel. Peu d’architectes ont su en renouveler les formes, les structures, les matériaux qui conditionnent l’accueil des publics. Dans le théâtre de Brasilia, l’immense verrière inclinée, sert à l’éclosion d’un millefeuille suspendu, comme autant de strates révélées par les fouilles d’un verbe offert dans tous les sens, à tous les spectateurs.