08 •Jardin botanique, 001, 002 • Rio de Janeiro (Br.) • De nombreux botanistes, agronomes, paysagistes en ont marqué l’évolution • Créé vers 1820 • (Pdv 2012)

Le duel sans fin

L’européen voyageur a quelques difficultés à imaginer un jardin botanique sous les tropiques, là où tout pousse, là d’où tout (ou presque) provient. Et pourtant, dans le jardin de Rio de Janeiro, démesuré comme toute surface végétale de ce pays hors norme, classer, ordonner, répertorier, protéger, mettre en valeur des plantes et des arbres d’origines si diverses, s’impose ici comme ailleurs, sur les terres lointaines qui ont accueilli les « exotiques » rapportées d’expéditions aussi audacieuses qu’empiriques.
A l’inverse du paysagiste européen qui se bat pour faire pousser son jardin, on sent ici la nécessité de tailler, restreindre, contenir, retenir... afin d’éviter des débordements étouffants et destructeurs. Au pied des montagnes qui ceinturent Rio, le végétal maîtrisé vise des hauteurs insoupçonnables, brouillant volontairement les frontières entre les espaces sauvages et jardinés. De cette escrime titanesque entre nature et culture, nous profitons à notre échelle avec bonheur, dans l’éblouissement des sens.