45 • Landschaftspark, 003 • Duisburg (47137) (All.) • Pays. : Latz und Partner, (depuis 1991) • (Pdv 2010)

Médecine douce

Que ce soit sur le site de Fresh Kills sur State Island à New York, celui de Sai Tso Wan à Hong Kong ou encore celui d’Hiriya à Tel Aviv, l’immensité des déchets, produits de l’industrie, commence tout juste à servir de nouveaux terrains de jeux pour la création de parcs publics. Si le xixe siècle de la révolution industrielle était parvenu à assainir les villes d’Europe par la création de jardins publics améliorant l’air et diminuant le confinement des quartiers dévolus à la main d’œuvre immigrante des campagnes, le xxie siècle aura quant à lui à gérer l’immense chantier de la reconversion de sites industriels polluants bâtis à proximité des populations urbaines.
Au cœur de l’Europe en cours de désindustrialisation, le projet IBA/Emscher Park s’étend sur une vingtaine de communes du nord de la Ruhr. Il s’est construit entre 1989 et 1999 au long des 70 km du cours de la rivière Emscher. En transformant des milliers de kilomètres carrés de ruines industrielles, de rivières-égouts..., en parc paysager à vocation culturelle, cette réussite indéniable propose désormais les éléments nécessaires à redonner un peu d’aménité à cette blessure du siècle devenue capitale culturelle européenne pour 2010. En la cautérisant au mieux au Landschaftspark de Duisburg, Peter Latz ouvre – avec d’autres – de nouvelles perspectives curatives aux paysagistes appelés – une fois encore – à soigner le monde.